Les rues de Berlin

Fin mars, je suis allé passer une semaine de vacances à Berlin. Reconnue comme La capitale européenne de l’art, des courants alternatifs et du brassage culturel depuis de nombreuses années, cette destination me tentait depuis un moment… J’ai donc passé 7 jours dans cette ville immense et la météo fraîche et couverte ne m’a pas empêché d’arpenter ses rues larges comme nos avenues. Heureusement, Berlin regorge d’endroits sympas pour faire des pauses, boire une bière ou un thé selon l’heure et manger un gâteau à la crème ou goûter à la cuisine fusion selon l’humeur.

Berlin, en mutation depuis la chute du mur est une ville visuellement riche. Entre vestiges du blocs de l’Est et street art, brocantes d’objets et voitures vintage, je vous propose ici quelques photos prises pendant ce séjour.

 

Cités HLM dans la ville, immeubles des années 60/70 et bâtiments industriels réhabilités, squattés et souvent rafistolés : Berlin c’est un mélange d’architectures, parfois chaotique mais duquel se dégage un fort sentiment de mutation, de transformation. Il se passe quelque chose. C’est vivant.

Les rues de Berlin - of le dahé - 7

Les rues de Berlin - of le dahé - 3

Les graffitis de la East Side Galery sont encore là, depuis bientôt 30 ans. Certains ont été recouverts, d’autres ne sont plus accessibles afin de préserver ce morceau d’histoire… Même ces graffs là sont éphémères et c’est bien. J’aime le graff vivant, beau ou pas. Pour moi, l’intérêt vient de la spontanéité et de la fragilité de ces œuvres. Il faut sentir une dynamique, et à Berlin, les tagueurs et les graffeurs sont très en forme.

Les rues de Berlin - of le dahé - 20

J’aime les véhicules vintage. Sans doute une réminiscence de mon enfance, quand je jouais aux petites voitures… Visiblement, les Berlinois partagent cet intérêt. J’ai croisé une multitude de « rescapées ». Certaines locales, d’autres sûrement arrivées par bateau à l’époque des bases américaines.

Je retournerai à Berlin, sûrement pour un long weekend en été. J’ai vraiment apprécié l’atmosphère qui s’en dégage. Ça paraît calme même froid par moment. Mais cette sensation s’éfface rapidement à mesure que l’on se laisse prendre par le rythme de cette ville. Il y règne à la fois une certaine douceur de vivre mais aussi un bouillonnement culturel et social unique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s